À L'AFFICHE

 
Touchez les affiches pour voir les détails du film
 
 
Cinéspectacle: La Gioconda (Liceu Barcelona)

OPÉRA EN QUATRE ACTES de Ponchielli
CHEF D’ORCHESTRE: Guillermo García Calvo
METTEUR EN SCÈNE, CONCEPTION DU DÉCOR, COSTUMES: Pier Luigi Pizzi
CHORÉGRAPHIE: Gheorghe Iancu
ÉCLAIRAGES: Massimo Gasparon
CHEF DE CŒUR: Conxita Garcia
DISTRIBUTION:
Iréne Theorin (Gioconda)
Dolora Zajick (Laura Adorno)
Ildebrando d’Arcangelo (Alvise Badoero)
María José Montiel (La Cieca)
Brian Jagde (Enzo Grimaldo)
DURÉE: 3 h 55 environ

Moins connu dans son ensemble que certains de ses morceaux isolés, l’opéra le plus notoire de Ponchielli s’impose cependant comme l’un des favoris à Liceu. Avec ses 230 artistes sur scène et dans la fosse, il est l’un des exemples par excellence du grande opera italien.

Dans la Venise du XVII e  siècle, Enzo Grimaldo a abandonné la malheureuse Gioconda, dont la mère, La Cieca, est accusée de sorcellerie. Il est maintenant amoureux de Laura, femme d’Alvise. Cette œuvre emblématique, qui se déroule entre l’apogée de Verdi et l’avènement de Verismo, est l’opéra le plus connu d’Amilcare Ponchielli. En plus de la célèbre Danse des heures et de l’aria du suicide de Gioconda, La Gioconda possède plusieurs autres exemples merveilleusement lyriques de la sensibilité post-romantique. L’orchestration magistrale et l’écriture vocale de rôles tels que ceux de Laura, de La Cieca, d’Enzo Grimaldo et de Barnaba constituent d’autres importantes facettes. La distribution prestigieuse aura comme figure de proue Iréne Theorin, acclamée comme étant la meilleure soprano dramatique de notre époque, et ayant obtenu de longues ovations au Liceu pour ses performances dans des rôles wagnériens. Elle apparaîtra une fois de plus à Barcelone pour nous présenter sa Gioconda tant attendue.
 
16 ans plus tard, Tanguy, qui a maintenant 44 ans, revient chez ses parents avec sa fille Zhu sous le bras car Meï Lin l'a quitté. Catastrophés de voir leur enfant dans cet état, Paul et Édith font tout pour lui redonner goût à la vie, sans réaliser que ce faisant, ils tressent la corde pour se pendre. Car Tanguy recommence à se sentir bien chez ses parents...
Étienne Chatiliez
 
Les aventures du jeune Rémi, orphelin recueilli par la douce Madame Barberin. A l'âge de 10 ans, il est arraché à sa mère adoptive et confié au Signor Vitalis, un mystérieux musicien ambulant. A ses côtés, il va apprendre la rude vie de saltimbanque et à chanter pour gagner son pain. Accompagné du fidèle chien Capi et du petit singe Joli-Coeur, son long voyage à travers la France, fait de rencontres, d'amitiés et d'entraide, le mène au secret de ses origines...
Antoine Blossier
 
L'ÉCOLE DES LAPINS
Max est un lapin qui rêve de vivre grand dans la grande ville, mais lorsque le groupe de lapins les plus cool en ville incite Max à effectuer une cascade dangereuse, il se retrouve perdu dans un pays mystérieux où les lapins sont entraînés à apporter des œufs à Pâques. Maintenant, avec l’aide de quelques nouveaux amis et l’enseignement rigoureux de Madame Hermione, Max doit apprendre les secrets de la magie de Pâques et empêcher l’école de lapin d’être prise en charge par une bande de renards méchants.
Ute von Münchow-Pohl
 
Cinéspectacle: La nuit des rois (Comédie-Française

TEXTE: William Shakespeare
MISE EN SCÈNE: Thomas Ostermeier
DISTRIBUTION: Avec la Troupe et les comédiens de l’Académie de la Comédie-Française
DURÉE: 2 h 40 environ

Metteur en scène d’une rare renommée, Thomas Ostermeier était attendu, espéré depuis longtemps à la Comédie-Française. La liberté d’interprétation caractéristique de l’Allemand devrait tirer de cette comédie élaborée, en apparence légère, des coups de théâtre magistraux.

Rescapée d’un naufrage, Viola arrive en Illyrie où, pour se protéger, elle se travestit en homme et prend le nom de Césario. Elle entre alors au service du duc Orsino qui, charmé, en fait son page et le charge de transmettre son amour à la comtesse Olivia. Mais Césario/Viola, secrètement séduit(e) par le duc, excelle si bien dans sa mission que la comtesse s’éprend de son ardeur…

Réputé pour ses mises en scène alliant fi délité à la situation dramatique et liberté d’interprétation, Thomas Ostermeier, à travers cette intrigue amoureuse placée sous le signe du travestissement, souligne combien l’éveil du désir peut être vertigineux et la question du genre, troublante. C’est sa première création à la Comédie-Française.
 
Ville neuve
Précédé du court métrage BONFIRES de Martin Bureau, dans le cadre de Plein(s) Écran(s) en salle.

En plein référendum de 1995, un couple d’intellectuels se rapproche sur les rivages de la Gaspésie, et le père essaie de renouer avec son fils. Ambitieux et délicat, Ville Neuve s’avère à la fois le récit de fractures émotionnelles humaines, d’aspirations artistiques déçues et d’un rêve nationaliste un temps avorté. Des milliers d’esquisses d’une grande virtuosité technique et d’une folle poésie portent l’histoire de cette famille et de ce (presque) pays qui tentent, sublimement, de tout recommencer.
Félix Dufour-Laperrière
 
Mia a 11 ans quand elle noue une relation hors du commun avec Charlie, un lionceau blanc né dans la ferme d'élevage de félins de ses parents en Afrique du Sud. Pendant trois ans, ils vont grandir ensemble et vivre une amitié fusionnelle. Quand Mia atteint l'âge de 14 ans et que Charlie est devenu un magnifique lion adulte, elle découvre l'insoutenable vérité : son père a décidé de le vendre à des chasseurs de trophées. Désespérée, Mia n'a pas d'autre choix que de fuir avec Charlie pour le sauver. Bravant tous les dangers, elle entreprend de traverser l'Afrique du Sud, pour rejoindre la réserve sauvage du Timbavati où le lion sera protégé.
Gilles de Maistre
 
Sous le règne de Napoléon, François Vidocq, le seul homme à s'être échappé des plus grands bagnes du pays, est une légende des bas-fonds parisiens. Laissé pour mort après sa dernière évasion spectaculaire, l'ex-bagnard essaye de se faire oublier sous les traits d'un simple commerçant. Son passé le rattrape pourtant, et, après avoir été accusé d'un meurtre qu'il n'a pas commis, il propose un marché au chef de la sûreté : il rejoint la police pour combattre la pègre, en échange de sa liberté. Malgré des résultats exceptionnels, il provoque l'hostilité de ses confrères policiers et la fureur de la pègre qui a mis sa tête à prix...
Jean-François Richet
 
Apprenant que le prêtre qui a abusé de lui trente ans plus tôt est encore actif au sein de l'Église, qui plus est dans le même diocèse de Lyon où il opérait à l'époque, Alexandre décide de se faire entendre auprès du cardinal. S'engage entre ce bon père de famille catholique et les autorités ecclésiastiques un dialogue de sourds qui amène le premier, de guerre lasse et au mépris de la prescription, à porter plainte à la police. Le commissaire saisi de l'enquête découvre une autre victime: François, un père de famille qui avait jusque-là oblitéré ce mauvais souvenir, puis Emmanuel, un chômeur psychologiquement instable. Avec quelques autres, ces individus d'horizons divers en viendront à créer un site Internet, appelant les témoignages d'autres victimes du même prêtre pédophile, et à mobiliser la presse française.
François Ozon
 
À la fin des années 50 à Châteauroux, Rachel, modeste employée de bureau, rencontre Philippe, brillant jeune homme issu d'une famille bourgeoise. De cette liaison passionnelle mais brève naîtra une petite fille, Chantal. Philippe refuse de se marier en dehors de sa classe sociale. Rachel devra élever sa fille seule. Peu importe, pour elle Chantal est son grand bonheur, c'est pourquoi elle se bat pour qu'à défaut de l'élever, Philippe lui donne son nom. Une bataille de plus de dix ans qui finira par briser sa vie et celle de sa fille.
Catherine Corsini
 
Mad Dog Labine
Précédé du court métrage MON BOY de Sarah Pellerin, dans le cadre de Plein(s) Écran(s) en salle.

Les héros de ce film inventif sont des enfants et des adolescents : ceux de Pontiac, dans l'Outaouais, le pays des lacs et des rivières, loin de la grande ville. Ce sont Lindsay, à la moue insolente, laissée à elle-même alors que son père est parti à la chasse, et son amie Justine, enfant de hippies qui gagnent miraculeusement à la loterie. Ce sont aussi tous ces autres captés par une caméra de proximité et de fragilité dans cette première oeuvre qui ose un genre difficile : le docufiction. Un portrait sincère et vivant, sans misérabilisme ? seulement de la tendresse.
Jonathan Beaulieu-Cyr,Renaud Lessard
 
Nous sommes gold
Précédé du court métrage BLAST BEAT de Pascal Plante, dans le cadre de Plein(s) Écran(s) en salle.

Dix ans après la mort tragique de ses parents dans une catastrophe minière, Marianne revient dans sa ville natale. Elle renoue avec GOLD, le groupe rock formé par ses amis d’enfance, Kristoff et Kevin, le seul survivant de l’effondrement minier.

Chacun à sa façon vivra ce retour sur les événements de façon singulière. Pour le trio éphémère de GOLD, la semaine des commémorations les fera lentement glisser dans des zones confuses et bouleversantes.
Éric Morin
 
Une femme en guerre (STF)
Halla sabote la ligne électrique qui alimente la fonderie d'aluminium locale, afin de protéger les hautes terres d'Islande menacées par l'expansion de l'entreprise. Son coup d'éclat provoque la suspension d'un contrat avec la Chine et déclenche une crise politique sans précédent, qui fait de cette \"terroriste\" anonyme l'ennemie numéro un au pays. Or, pour cette directrice de chorale de 49 ans, il reste du travail à faire. Elle planche donc sur la planification de son prochain sabotage, avec la complicité d'un fonctionnaire du gouvernement qui partage ses idéaux écologistes, sans toutefois approuver ses moyens pour alerter l'opinion publique. Les projets de Halla sont interrompus par un coup de fil d'une agence d'adoption internationale; quatre ans après sa demande, on lui attribue enfin une enfant ukrainienne de quatre ans. Et c'est à ce même moment crucial que sa soeur jumelle, yogi célibataire, lui annonce son départ imminent pour un ashram en Inde.
Benedikt Erlingsson
 
Qu\'est-ce qu\'on a encore fait au bon Dieu\?
Claude et Marie Verneuil vivent un bonheur parfait et tranquille, entourés de leurs filles, leurs gendres et leurs petits-enfants. Par contre, on ne peut en dire autant des gendres qui, après une tentative ratée pour se lancer en affaires, peinent à trouver le bonheur en France, pour différentes raisons. Ainsi, appuyés par leurs conjointes, ils prennent tous les décisions d'aller tenter leur chance à l'étranger. Évidemment, le choc est grand pour Claude et Marie qui se mettront en tête de tout faire pour les garder près d'eux. Pendant ce temps, les membres de la famille Koffi arrivent en France pour fêter le mariage de leur fille. Une énorme surprise les attend...
Philippe de Chauveron
 
Paris, décembre 1897. Deux ans après l'échec cuisant de sa pièce "La princesse lointaine", Edmond Rostand n'a pas retrouvé l'inspiration. La grande tragédienne Sarah Bernhardt, l'une des rares à l'encourager encore, lui fait rencontrer Constant Coquelin, pensionnaire du Théâtre de la Porte-Saint-Martin. Celui-ci lui commande sur le champ une pièce inédite en vers consacrée à "Cyrano de Bergerac". Quelques soucis gênent cependant la création. Le texte, qui n'est pas encore écrit, doit être joué dans trois semaines; aussi, Coquelin est frappé d'interdiction de jouer; enfin, les producteurs, deux mafieux corses propriétaires d'une maison close, leur imposent une diva irascible et sans talent pour jouer Roxane. L'auteur angoissé aura fort à faire pour remplir sa mission, tout en continuant de rédiger la correspondance d'un ami acteur, bellâtre un peu bas de plafond amoureux fou d'une habilleuse.
Alexis Michalik