À L'AFFICHE

 
Touchez les affiches pour voir les détails du film
 
Flashwood
C'est l'histoire de plusieurs personnages issus d'une banlieue fictive de Montréal. Deux frères aussi troublés que sensibles, un jeune homme handicapé, un jeune entrepreneur exubérant et leurs amis qui gravitent autour d'eux. Ils vont tous s'entrecroiser, sur une période de 7 ans, se questionner sur leur avenir, leurs ambitions et leurs désirs sexuels. Que deviendront-ils dans ce monde à construire ?
Jean-Carl Boucher
 
Après 5 ans de mariage, Ben est toujours aussi éperdument amoureux. Jusqu'au jour où il découvre en public que sa femme le trompe : humilié et plaqué dans la foulée ! Abattu et lâché par ses proches, Ben peine à remonter la pente jusqu'à ce qu'il croise le chemin de Patrick, un ancien ami lui aussi divorcé qui lui propose d'emménager chez lui. Patrick, au contraire de Ben, entend bien profiter de son célibat retrouvé et de tous les plaisirs auxquels il avait renoncé durant son mariage. Bientôt rejoints par d'autres divorcés, les fêtards quarantenaires ébauchent les premières règles du " Divorce Club "...
Michaël Youn
 
Samsam
SamSam semble avoir tout: sa propre soucoupe volante et sa grande famille et ses amis. Mais la seule chose qu'il n'a pas encore obtenue, ce sont de véritables super pouvoirs.
Tanguy de Kermel
 
Journal de Bolivie
Le film suit le périple en autobus de trois générations des membres d’un groupe guévariste nommé Juventud Libre (Jeunesse libre). Composé de gens de multiples horizons, ce groupe traversait jadis la « Route du Che » à pied à travers les montagnes boliviennes pour comprendre le sacrifice qu'avaient dû faire le Che et ses compagnons.

Aujourd'hui, près de 20 ans après leur première expérience, la troupe s'apprête à retourner sur ses propres traces et sur celles des derniers mois de vie du Che, tel que dépeint dans son journal. Tous ensemble, ils recherchent ce qu’ils appellent « l’essence du Che ». En parallèle, nous suivons un groupe de jeunes muralistes anarchistes boliviens qui se servent de leur art pour rendre hommage au Commandante Guevara.
Jules Falardeau,Jean-Philippe Nadeau Marcoux
 
Pierre a 25 ans quand il rentre du Wyoming pour retrouver Claire sa fiancée et reprendre la ferme familiale. Vingt ans plus tard, l'exploitation s’est agrandie, la famille aussi. C’est le temps des jours heureux, du moins au début… Les dettes s’accumulent et Pierre s’épuise au travail. Malgré l’amour de sa femme et ses enfants, il sombre peu à peu… Construit comme une saga familiale, et d’après la propre histoire du réalisateur, le film porte un regard humain sur l’évolution du monde agricole de ces 40 dernières années.
Edouard Bergeon
 
#jesuislà
Stéphane mène une vie paisible au Pays Basque entre ses deux fils, aujourd'hui adultes, son ex-femme et son métier de chef cuisinier. Le petit frisson dont chacun rêve, il le trouve sur les réseaux sociaux où il échange au quotidien avec Soo, une jeune sud-coréenne. Sur un coup de tête, il décide de s'envoler pour la Corée dans l'espoir de la rencontrer. Dès son arrivée à l'aéroport de Séoul, un nouveau monde s'ouvre à lui...
Éric Lartigau
 
Nos mères (STF)
Caméra d'Or au Festival de Cannes 2019

Guatemala, 2018. Le pays vit au rythme du procès des militaires à l’origine de la guerre civile. Les témoignages des victimes s’enchaînent. Ernesto, jeune anthropologue à la Fondation médico- légale, travaille à l’identification des disparus. Un jour, à travers le récit d’une vieille femme, il croit déceler une piste qui lui permettra de retrouver la trace de son père, guérillero disparu pendant la guerre. Contre l’avis de sa mère, il plonge à corps perdu dans le dossier, à la recherche de la vérité et de la résilience.
César Díaz
 
Suspect numéro un (STF)
Inspiré d’une histoire vraie se déroulant en 1989, Suspect numéro un suit trois histoires interconnectées. Un ex-héroinomane est poussé par une fausse organisation criminelle dans une histoire d’importation d’héroïne de la Thaïlande vers le Canada. Un policier “undercover” se sent humilié au travail et décide de prendre un raccourci pour augmenter la performance de son équipe. Et un journaliste d’enquête est forcé de réévaluer ses convictions profondes et ses méthodes hors normes à la suite d’un gros changement dans sa vie : la naissance de sa fille.
Daniel Roby
 
Le jeune Ahmed
Impressionné par la mort de son cousin djihadiste, Ahmed, 13 ans, se laisse radicaliser par l'imam de son quartier. Un mois plus tôt, le timide garçon arabo-belge passait son temps sur sa playstation. Aujourd'hui obsédé par les sourates du coran, les ablutions et les prières, il accuse d'alcoolisme sa mère veuve, traite de prostituée sa soeur occidentalisée et tourne le dos à madame Inès, l'enseignante qui l'a aidé à surmonter sa dyslexie. Quand l'imam dénonce Inès comme une apostate, Ahmed se persuade qu'il doit la tuer. Son attentat ayant échoué, l'adolescent est envoyé en centre de déradicalisation. Au fil des semaines, alors que son fanatisme semble s'atténuer, il demande à rencontrer sa victime. Mais la psychologue du centre ne le croit pas encore prêt. Sur la ferme où il travaille dans le cadre de son programme, Ahmed fraternise avec Louise, une fille de son âge. Mais les avances qu'elle lui fait le troublent à plus d'un titre.
Jean-Pierre Dardenne,Luc Dardenne
 
Isabelle Brodeur s'envole vers le Vietnam, pays d'origine de Clara, sa fille adoptive. Elle rencontre la nourrice de Clara et retrace ainsi Thuy Nguyen, sa mère biologique, qui travaille comme guide touristique. Tiraillée entre la peur et un désir viscéral de rencontrer cette femme, Isabelle s'inscrit à un tour guidé privé offert par Thuy. Dans cette escapade routière d'une beauté saisissante, Isabelle découvre le pays de sa fille à travers les yeux de la femme qui lui a donné la vie. Sur le chemin, les deux femmes se révèlent l'une à l'autre.
Jean-Philippe Duval
 
Version originale multilingue sous-titres français
Général
Voir la fiche du film Acheter des billets
C\'est ça le paradis (STF)
Elia Suleiman fuit la Palestine à la recherche d’une nouvelle terre d’accueil, avant de réaliser que son pays d’origine le suit toujours comme une ombre. La promesse d’une vie nouvelle se transforme vite en comédie de l’absurde. Aussi loin qu’il voyage, de Paris à New York, quelque chose lui rappelle sa patrie. Un conte burlesque explorant l’identité, la nationalité et l’appartenance, dans lequel Elia Suleiman pose une question fondamentale : où peut-on se sentir « chez soi » ?
Elia Suleiman
 

L'horaire complet est mis en ligne le mardi pour la semaine débutant le vendredi suivant.